Floride : l'ouragan Irma est tellement puissant que l'eau s'est retirée du bord de mer

(JIM WATSON / AFP)

Les habitants de Floride sont sortis avant l'arrivée d'Irma pour constater que l'eau avait littéralement disparu.

C'est l'un des signes avant-coureur d'un ouragan aussi puissant qu'Irma : l'eau, aspirée par l'immense œil du cyclone, se retire des côtes. Les habitants de Tampa, sur la côte ouest de la Floride ont ainsi eu la surprise de voir la mer progressivement disparaître sur plusieurs centaines de mètres, dimanche 10 septembre. Un paysage inédit que certains curieux ont parcouru à pieds, rapporte le Tampa Bay Times

>> Ouragans Irma : suivez l'évolution de la situation dans notre direct

Le Washington Post explique le phénomène : l'œil d'un ouragan est une dépression atmosphérique qui attire vers lui non seulement l'air, mais aussi l'eau.

Selon une étude, la baie de Tampa est la zone la plus vulnérable en cas de tempête aux Etats-Unis, avec des dégâts qui pourraient atteindre 175 milliards de dollars. La première cause est géographique. Située sur la côte ouest de la péninsule de Floride, St. Petersburg borde elle-même une péninsule à l'ouest de la baie qui se jette dans le golfe du Mexique. La ville de Tampa est elle construite au fond de la baie. Cette langue de terre "crée un large entonnoir, notamment quand les vents d'un ouragan se rapprochent de l'entrée de la baie," explique cette étude qui date de 2015. "Une forte tempête qui avance dans la bonne direction va entraîner une masse d'eau énorme, qui va se retrouver piégée dans la baie et inonder des zones importantes de Tampa et St. Petersburg", précise l'étude.

Un autre facteur est topographique. Les vagues, poussées par l'ouragan se déversent sur une côte au faible dénivelé et située sur un plateau continental plat. Tampa pourrait être frappée par une marée de tempête, souvent le phénomène le plus meurtrier pendant un ouragan, deux fois plus importante que Miami, située sur la côte est où le plateau est abrupt.