Neuf mois après l'ouragan Sandy, un mini-baby-boom dans le New Jersey

Capture d\'écran Google Maps de l\'entrée du Jersey Shore University Medical Center, à Neptune (Etats-Unis). 
Capture d'écran Google Maps de l'entrée du Jersey Shore University Medical Center, à Neptune (Etats-Unis).  ( FRANCETV INFO)

Plus de 700 bébés devraient naître en juillet dans les hôpitaux de la région, contre 531 enregistrés à la même époque en 2012.

Instinct primitif de préservation de l'espèce ou conséquence des coupures d'électricité (et donc de télé) ? Neuf mois après le passage de l'ouragan Sandy le long des côtes du New Jersey (Etats-Unis), les maternités de la région enregistrent un mini-baby-boom. 

Selon Robert Graebe, chef du département gynécologie et obstétrique du centre médical Monmouth de Long Branch, environ 500 bébés devraient voir le jour en juillet, contre 371 nouveau-nés enregistrés à la même époque en 2012. Dans l'hôpital voisin, le Jersey Shore University Medical Center, situé à Neptune, près de 200 naissances sont programmées ce mois-ci, contre 160 l'an dernier. Les deux hôpitaux ont même dû faire venir du personnel supplémentaire pour faire face à l'affluence.

"Beaucoup de gens étaient chez eux, beaucoup de gens n'avaient pas la télé et, à l'évidence, il y a eu beaucoup de reproduction", explique le docteur Steven Morgan, du Jersey Shore. De son côté, Christine Tintorer, psychiatre à Monmouth, évoque "le sentiment de l'urgence et du danger qui semble vraiment provoquer cette connexion physique chez les gens" et "une sorte d'instinct primitif de préservation de l'espèce".