L'ouragan Patricia a causé des dégâts "moins importants" que prévu

Une voiture dans les rues de Manzanillo (Mexique), le 23 octobre 2015 après le passage de l\'ouragan Patricia.
Une voiture dans les rues de Manzanillo (Mexique), le 23 octobre 2015 après le passage de l'ouragan Patricia. (JONATHAN LEVINSON / AFP)

Le président mexicain, Enrique Peña Nieto, a fait cette annonce vendredi soir. Mais la partie la plus dangereuse n'est pas encore entrée sur le territoire.

Plus de peur que de mal ? L'ouragan Patricia, qui a touché terre sur la côte Pacifique du Mexique, a causé des dégâts "moins importants" que prévu, a annoncé vendredi 23 octobre le président mexicain Enrique Peña Nieto. Il était annoncé comme le plus puissant de l'histoire.

"Cependant, il est important que la population reste dans les abris" a ajouté le président mexicain. "Nous ne pouvons pas encore baisser la garde. J'insiste, la partie la plus dangereuse de l'ouragan n'est pas encore entrée sur le territoire", a-t-il rappelé.

Des vents de 270 km/h

Le président a averti que Patricia allait provoquer de fortes pluies sur la côte Pacifique mais aussi dans les Etats du centre et du nord-est. En quelques heures, cette tempête s'est transformée en ouragan le plus puissant de l'histoire avec des vents atteignant 325 km/h, faisant craindre une catastrophe de grande ampleur au moment de son entrée sur le territoire mexicain.

L'ouragan Patricia était plus puissant que le typhon Haiyan, qui avait causé la mort ou la disparition de 7 350 personnes aux Philippines en novembre 2013. Tout en restant de catégorie 5, l'ouragan Patricia a perdu de sa vigueur en entrant sur les côtes mexicaines avec des vents atteignant toutefois 270 km/h.

Vous êtes à nouveau en ligne