L'archipel du Vanuatu appelle à l'aide

FRANCE 3

Selon les autorités du Vanuatu, le cyclone Pam qui a dévasté l'archipel est la conséquence du réchauffement climatique.

L'aide humanitaire commence à arriver au Vanuatu après le passage du terrible cyclone Pam qui a ravagé l'archipel il y a quelques jours. La France, à l’instar de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande, s’est empressée d’envoyer des secours. Les premiers avions, chargés de tonnes de vivres et de matériel, sont arrivés à Port-Vila, la capitale de l'archipel. "Le nord a été moins touché que le sud", rapporte Alain du Boispean, ambassadeur de France au Vanuatu joint par France 3.

Au moins huit morts

Les frêles habitations de ce pays, l’un des plus pauvres du monde, n’ont pas résisté aux rafales de près de 320 km/h. De nombreuses routes ont été coupées. Dans la capitale, près de trois quarts des habitations ont été gravement endommagées. "On a cruellement besoin d'aide, de médicaments, de nourriture", lâche le docteur Richard Leona, chirurgien à l'hôpital central de Port-Vila, bâtiment en partie détruit. Le bilan est de huit morts et 20 blessés, mais il risque de s'alourdir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne