VIDEO. Tubbataha, l'un des récifs les mieux préservés au monde

BRUT

Pêche interdite, rangers en poste 24h/24, écotourisme... Voilà pourquoi cet atoll des Philippines est un succès en matière de protection environnementale.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

L'atoll Tubbataha regorge de vie. Pourtant, il revient de loin. Endommagé dans les années 1970-1980, par la pêche à la dynamite, la pêche au cyanure et le braconnage des oiseaux, le récif de Tubbataha est aujourd'hui un succès en matière de protection environnementale.

En 1988, des plongeurs et des activistes ont mené une campagne pour que le récif de Tubbataha devienne le premier parc marin des Philippines. La pêche y est donc devenue interdite. Cinq ans plus tard, il entre au patrimoine mondial de l'UNESCO. Pour accentuer ce système vertueux, la superficie du parc a été doublée en 2006.

Enfin, pour lutter contre le braconnage, une dizaine de rangers surveillent le parc 24h/24 et 7j/7. Ils sont accompagnés depuis plus de 15 ans par le WWF. Leurs objectifs : protéger la faune et la flore, favoriser l'écotourisme, améliorer la sécurité alimentaire des population locales...

Des résultats prometteurs

Tous les efforts de préservations portent aujourd'hui leurs fruits. Entre 1998 et 2011, la biomasse totale de poissons dans le récif de Tubbataha a été multipliée par 4. La préservation des écosystèmes a fait de ce lieu, un endroit rêvé pour les amateurs de plongée. Chaque année, l'atoll accueille entre 1000 et 1500 touristes.

Ainsi, grâce à une contribution sur la plongée et à un système de partage des recettes, les retombées économiques ont permis aux populations d'améliorer leurs conditions de vie.

Vous êtes à nouveau en ligne