VIDEO. Théorie de l'effondrement : "Complément d'enquête" imagine l'apocalypse à Paris... en 2029

COMPLÉMENT D’ENQUÊTE / FRANCE 2

Changement climatique, épuisement des ressources naturelles, chute de la biodiversité, pollution... notre civilisation industrielle est-elle condamnée à très court terme ? "Complément d'enquête" a pris au mot le scénario catastrophe des "collapsologues", ces théoriciens de l'effondrement qui annoncent la fin de notre monde pour 2030. 

Il est 7 heures du matin ce mercredi, dans un Paris désert. Le réveil (vintage) sonne dans votre appartement sans électricité ni eau courante. Il va falloir faire votre café à l'ancienne, avec moulin à manivelle et réchaud à gaz, à cause de ces coupures récurrentes qui durent plusieurs jours. C'est la moins sombre des infos que crache votre poste de radio (à remonter manuellement)...

Habitations submergées sur le littoral, où le niveau de l'océan est monté brutalement suite à la fonte accélérée de la calotte glaciaire du Groenland, pillages et affrontements armés dans toute la France pour des denrées alimentaires... Depuis six mois, égrène la radio, les morts se comptent par dizaines de milliers, les disparus par centaines de milliers – comme l'un de vos amis dont vous êtes sans nouvelles : tout à l'heure, vous placarderez un avis de recherche sur un mur de la ville.

Dans ce contexte de pénurie, la distribution des colis alimentaires étant reportée par le ministère du Ravitaillement, vous devrez vous débrouiller avec les conserves stockées dans votre placard et les quelques tomates que vous faites pousser sur le toit de l'immeuble grâce aux semences distribuées par l'Etat… Bravo, vous êtes sur la voie de l'autonomie alimentaire… et en route à vélo pour la corvée d'eau, votre arme de poing dans la poche, muni·e d'un bidon que vous remplirez sous surveillance militaire.

Un scénario qui connaît un écho grandissant

Anxiogène, non ? Dans cette projection apocalyptique réalisée par "Complément d'enquête", nous sommes en décembre 2029. Et s'il ne restait qu'une dizaine d'années à peine avant l'effondrement final de nos sociétés ? Certains collapsologues, ces théoriciens du "collapsus", le mot latin pour "effondrement", prédisent la fin de notre monde pour 2030.

Changement climatique, épuisement des ressources naturelles, chute de la biodiversité, pollution... notre civilisation industrielle serait, selon eux, condamnée à très court terme. Dans un monde livré au chaos où la sécurité serait une préoccupation constante, l'accès à l'énergie un luxe, se nourrir un défi quotidien, les victimes se compteraient par millions. Le magazine se penche, le 20 juin 2019, sur ce scénario qui connaît un écho grandissant.

Extrait de "Fin du monde : et si c'était sérieux ?", un "Document de Complément" à voir le 20 juin 2019.

Vous êtes à nouveau en ligne