VIDEO. Quelle est la différence entre une stalactite et une stalagmite ?

BRUT

Issues de la rencontre entre l'eau et la roche, elles se forment toutes deux dans les grottes et cavités souterraines. Voici comment les différencier.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Ces formations géologiques sont des concrétions : des dépôts minéraux, généralement composées de calcite ou de gypse, se formant dans les cavités souterraines, comme les grottes ou les gouffres. Plusieurs types existent : fleurs de gypse, hélictites, perle des cavernes... Ces différentes formes sont engendrées par la rencontre entre l'eau et la roche, à travers un processus très lent. En pénétrant le sol, l'eau de pluie acquiert du CO2, devenant légèrement acide.

En traversant le plafond de cavités souterraines, cette eau dissout la roche et se charge en minéraux. Une fois qu'elle atteint l'air chaud d'une cavité, l'eau laisse derrière elle des dépôts minéraux. Selon différents modes d'action, ces dépôts vont progressivement s'accumuler sous des formes variées. Les plus connues d'entre elles, les stalactites, sont créées lorsque l'eau goutte du plafond, les minéraux y formant alors des pointes. L'eau tombant au sol vient ensuite y former, en sens inverse, les fameuses stalagmites. Par conséquent, une stalagmite va forcément de paire avec une stalactite. Au fil des siècles, lorsque les deux formations se rejoignent, elles forment alors une colonne, aussi appelée pilier stalagmitique. 

Plus de 300 types de concrétions ont pour l'heure été identifiées.

Vous êtes à nouveau en ligne