VIDEO. Les Philippines en état d'urgence après le réveil du volcan Taal

BRUT

Des milliers d'habitants évacués et des centaines de vols internationaux annulés. Les Phillipines sont en état d'urgence : le volcan Taal vient de se réveiller.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Le volcan est entré en éruption le dimanche 12 janvier. Cela a commencé par une explosion de vapeur d'eau sous pression et l'apparition d'une colonne de plus de 10 kilomètres de haut. Le lendemain matin, des fontaines de lave sont apparues. Selon l'Institut de volcanologie et sismologie des Philippines, des débris de roches faisant plus de six centimètres de diamètre sont retombés dans les zones entourant le cratère. Il pourrait y avoir un risque pour des avions d'être touchés par ces projectiles. Plus d'une cinquantaine de secousses sismiques ont également été recensées.

Niveau de dangerosité très élevé

L'agence gouvernementale de surveillance des volcans a élevé le niveau de dangerosité à 4 sur une échelle de 5. 25 000 personnes ont été évacuées et 45 centres d'accueil ont été mis à disposition des déplacés. Mais certains habitants n'ont pas pu être évacués ou ont refusé de quitter leur domicile. Ce lundi 13 janvier, la plupart des établissements publics, dont les écoles, restaient fermés. Des masques ont également été distribués pour se protéger des cendres et des fumées. Les autorités regardent attentivement l'évolution de l'éruption. 

Plusieurs éruptions à son actif

Le Taal est déjà entré plusieurs fois en éruption par le passé : en 1794 elle a duré 6 mois, en 1911 elle a tué 1335 personnes et en 1965 elle a entraîné des répliques durant les quatre années suivantes. Aujourd'hui, les autorités craignent une nouvelle éruption explosive qui pourrait causer de lourds dégâts.

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne