VIDEO. L'ivoire de mammouth, l'or blanc sibérien

BRUT

En Sibérie, la fonte du permafrost alimente une nouvelle ruée vers l'or : la chasse à l'ivoire de mammouth.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Les défenses de mammouth sont toutes aussi précieuses que l'or. Et cette ruée vers l'ivoire est accélérée par le réchauffement climatique. La lakoutie est une région russe presque intégralement couverte de permafrost, ce sol continuellement gelé. Au cours des millénaires, le permafrost a recouvert les carcasses d'animaux, dont des mammouths qui parcouraient la région il y a environ 10 000 ans.

Un marché lié de près aux changements climatiques

Avec le réchauffement climatique, le permafrost fond, libérant l'ivoire qu'il renferme. Une aubaine économique pour la Iakoutie qui fournit 80 % du commerce russe de défenses de mammouth. Une large majorité finit en Chine, où l'ivoire sculpté est très prisé. Le pays s'est tourné vers les mammouths depuis que l'importation d'ivoire d'éléphant est devenue illégale en 2018.

Certains scientifiques craignent néanmoins l'impact environnemental de ce commerce peu régulé. Les chasseurs d'ivoire parcourent parfois des rivières préservées avec des bateaux à moteur ou creusent le permafrost avec des jets d'eau, le fragilisant davantage.

Une loi encadrant ce commerce doit être votée au Parlement russe depuis plusieurs années. Mais certains craignent qu'elle prive les habitants de la région d'une partie de leurs revenus.

Vous êtes à nouveau en ligne