VIDEO. L'ibis au cou noir, représentant d'un écosystème mis à mal

Voir la vidéo
BRUT

Surnommé le "poulet des poubelles", l'ibis au cou noir est l'oiseau le plus populaire du pays.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

En 1970, les habitants de la côte sud australienne ont dû adopter l'ibis au cou noir, un étrange oiseau aux allures exotiques. En effet, après de fortes sécheresses, le volatil a migré vers les villes du sud où il trouve de quoi se nourrir. C'est d'ailleurs un grand amateur d'ordures ce qui lui vaut le sobriquet de : "poulet des poubelles". On le retrouve dans les décharges de Sydney et de Melbourne mais aussi au cœur des villes où il est devenu très populaire. Ce nouvel arrivant est aussi célèbre en Australie que le pigeon l'est chez nous.

Les dommages du changement climatique

Derrière cette jolie cohabitation se cache une réalité plus brutale. Si l'ibis au cou noir couvre les rues des grandes villes c'est parce que l'oiseau s'est volatilisé des terres où il avait l’habitude de vivre. Une des conséquences du réchauffement climatique est en effet de l’avoir fait disparaître du marais de Macquarie alors que 11 000 couples y avaient été recensés il y a 20 ans.
Rappelons que 10 000 de ces volatils ont été enregistrés à Sydney.

Vous êtes à nouveau en ligne