VIDEO. "Je m'inquiète de la croissance des inégalités" : Une journée dans la peau d'un militant écologiste

BRUT

Des "clowns écolo", des "hippies décroissants"… C'est ce qu'ils sont pour certains. Voici à quoi ressemble vraiment une journée dans la peau d'un militant écologiste.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Il y a peu de temps, Cameron Joshi a rejoint le mouvement pour le climat. Pourtant, dans le passé, rien ne le prédestinait à s'impliquer pour cette cause. "Pour moi, l'activisme environnemental, c'était étrange et éloigné", se souvient-il. Alors pourquoi un tel engagement aujourd'hui ? Le père et la mère de Cameron viennent respectivement d'Inde et d'Iran et il est aujourd'hui très préoccupé par le futur de ces deux pays. "Là-bas, d'immenses superficies vont devenir inhabitables dans les décennies à venir parce qu'il fera trop chaud pour sortir", s'inquiète le militant.

Celui qui veut déstabiliser les "grands"

Ainsi, le jeune homme de 24 ans manifeste aujourd'hui aux côtés de plusieurs groupes, dont Extinction Rebellion aussi connu pour ses actes de désobéissance civile. Malgré trois arrestations consécutives, il continue. Cameron Joshi était notamment présent parmi les milliers de personnes qui manifestaient contre la crise climatique à Londres en octobre 2019. Lorsque Brut a rencontré Cameron, il était sur un nouveau coup. "On va se rendre à une manifestation appelée "scène de crime climatique" qui se tiendra devant l'hôtel InterContinental, sur Park Lane", explique-t-il. Une conférence nommée "Argent et pétrole" est censée s'y dérouler. "On va s'y rendre et faire quelques démonstrations pour se moquer d'eux", poursuit Cameron.

Peu importe les sanctions, Cameron Joshi ne se décourage pas et estime que la police fait surtout de l'intimidation : "La police ne peut rien nous reprocher légalement si on n'est pas violents, si on ne fait pas d'intrusions, si on ne transgresse pas la loi."

Vous êtes à nouveau en ligne