Tempête Dennis : des dégâts conséquents dans le nord-ouest de la France

FRANCE 3

Après une longue semaine de dépression climatique, c'est le retour au calme en France. Trois tempêtes se sont succédées, dont Dennis, qui a fait des dégâts dans une vaste zone du Nord-Ouest, coupé l'électricité ou bloqué des trains.

Sur la ligne de train Nantes-Paris, un tronc d'arbre tombé sous la force du vent a eu de lourdes conséquences. Toute la nuit du 16 au 17 février, la ligne a été privée d'électricité. Un TGV a été immobilisé sur place, avec à son bord, 750 passagers. "On a entendu un gros 'boum' et tout le monde s'est douté que l'on venait de heurter un arbre. Les pompiers sont arrivés, certains ont fait des malaises", relate un passager du train.

Des lignes à haute tension endommagées

Le voyage, qui devait durer 2h30, se transforme en long périple de 15 heures. Les passagers seront transférés dans deux trains successifs, avant d'arriver à Paris. La tempête Dennis a également touché d'autres régions, à l'image du Calvados. Des interventions ont été nécessaires sur des lignes à haute tension. Dans la matinée, une centaine de clients était encore sans électricité. En Bretagne, le toit d'une école primaire a été arraché.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne