Températures exceptionnellement douces en France : "Il y a un côté anormal qui est avéré", indique un prévisionniste à Météo France

Fermeture, depuis dimanche 2 février, des pistes de ski de la station de la Mauselaine dans les Vosges à Gérardmer faute de chutes de neige et du réchauffement des températures (photo d\'illustration).
Fermeture, depuis dimanche 2 février, des pistes de ski de la station de la Mauselaine dans les Vosges à Gérardmer faute de chutes de neige et du réchauffement des températures (photo d'illustration). (ALEXANDRE MARCHI / MAXPPP)

La France, et particulièrement la moitié sud, connaît un pic de douceur exceptionnel pour un début février.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Jusqu'à 25 degrés Celsius à Saint-Jean-de-Luz dimanche 2 février dans l'après-midi. La France, et particulièrement la moitié sud, connaît un pic de douceur exceptionnel pour un début février. "Il y a un côté anormal qui est avéré", reconnaît sur franceinfo François Jobard, prévisionniste à Météo France. Pour l'instant, "on est sur la base du deuxième début d'hiver le plus doux depuis le début des mesures, donc depuis 1900", explique-t-il.

Franceinfo : Les températures sont-elles anormalement douces ?

François Jobard : Il y a un côté anormal qui est avéré. On a, depuis vendredi, des températures exceptionnelles qui se produisent sur le sud du pays en particulier, avec la barre des 24° dépassés sur la côte basque. Il a fait 24 degrés Celsius à Biarritz, et même 25° à Saint-Jean-de-Luz. On a battu pour ces deux villes des records pour une première décade de février, il n'y a jamais fait aussi doux aussi tôt dans la saison, donc il y a vraiment un caractère précoce pour cette douceur. On a aussi battu des records à Agen, à Auch, à Carcassonne, Béziers, Montauban.

Peut-on d'ores et déjà dire que tout l'hiver sera doux ?

C'est trop tôt pour le dire. Néanmoins, sur les deux premiers mois d'hiver, décembre, et janvier, on est sur la base du deuxième début d'hiver le plus doux depuis le début des mesures, donc depuis 1900. Mais il est trop tôt encore pour savoir la place exacte sur le podium des hivers les plus doux.

Météo France a publié ses prévisions pour le prochain trimestre. La douceur va-t-elle durer ?

Oui, les conditions plus douces que la normale vont durer sur le prochain trimestre. On va continuer d'avoir des températures en moyenne plus élevées que la normale. Ca n'exclut pas quelques périodes temporairement plus fraiches, mais on devrait rester sur des tendances assez douces. Après ce pic de douceur, qui va connaître un paroxysme lundi, mardi les températures vont nettement fraichir et se rapprocher des normales. Sur les régions du Sud on pourrait perdre une douzaine de degrés.

Vous êtes à nouveau en ligne