Sécheresse : un village s’adapte pour entretenir ses espaces verts

Avec les restrictions d’eau liées à la sécheresse, l’entretien des espaces verts est un défi dans les communes qui ont le label "Villes et villages fleuris". Exemple à Veuil (Indre), où la commune a fait preuve d’ingéniosité pour économiser les ressources et ainsi préserver les fleurs.

Des couleurs vives dans un bourg paisible. À Veuil (Indre), le label quatre fleurs, c’est la fierté du village et de ses 380 habitants. Et même en pleine canicule, Bernadette Tessier, jardinière, a trouvé une multitude d’astuces pour les entretenir. Sur tous les massifs, la jardinière a dispersé des paillages, des herbes coupées pour économiser l’eau. "Quand on arrose, le paillage empêche l’évaporation de l’eau, et ça joue aussi sur le désherbage", explique-t-elle.

60% d’économie d’eau

Moins de mauvaises herbes et un système d’arrosage goutte-à-goutte, la recette est efficace. "On économise environ 60% de l’eau. Mais là, le fait que ce soit du goutte-à-goutte, ça s’étale bien sur le sol, ça maintient bien humide et avec le paillage par-dessus, c’est vraiment économique", ajoute-t-elle. Mais avec les restrictions d’eau dans le département, il a fallu être inventif pour continuer à arroser.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne