Russie : les forêts menacées par le changement climatique

France 2

L’Arctique russe lui-aussi a connu des records de chaleur cet été. La Sibérie n’est pas épargnée par des températures anormalement élevées. Conséquence : la forêt russe et les végétaux sont fragilisés par le manque d’humidité.

Des incendies, un coléoptère et même un papillon : attisés par la chaleur, ces dangers menacent l’immense forêt russe. Les scientifiques de la région russe de Krasnoïarsk roulent des heures pour se rendre dans une zone presque inaccessible. Un voyage essentiel pour étudier le problème : des papillons qui dégradent les forêts. 2% des arbres de la région en sont déjà victimes, des arbres morts ou malades qui, vus du ciel, forment des taches sombres dans la forêt.

Des feux de forêt spectaculaires

L’insecte est particulièrement vorace à l’état de chenille, il se nourrit d’épines et dégrade les arbres. Les températures supérieures à la normale ont accéléré son développement. Le nombre de chenilles a en effet doublé. Un autre insecte est apparu alors que les températures ont augmenté de 1,8 degré à Krasnoïarsk. Il s'agit de ces coléoptères venus d’Extrême-Orient qui endommagent les pins asséchés. Autre problème : les flammes. Après un hiver chaud et un printemps sec, les conditions sont réunies pour des incendies exceptionnels.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne