Russie : le quotidien glacé d'Iakoutsk, la ville la plus froide du monde

FRANCE 2

Vendredi 20 novembre, dans la région de Vladivostok, en Russie, 150 000 personnes ont été privées d’eau et d’électricité, après une pluie verglaçante exceptionnelle. Une situation à laquelle sont habitués à l’inverse les habitants de Yakoutie, la région la plus froide au monde, située au nord-est de la Sibérie. 

Iakoutsk, en Russie, est la grande ville la plus froide du monde. En hiver, la température passe largement en-dessous des -30°C. Un froid glacial qui conditionne toute la vie des 300 000 habitants, à commencer par leurs maisons, construites sur une couche de terre perpétuellement gelée, le pergélisol. "Les pilotis soulèvent la maison et empêchent la chaleur qui en vient de faire fondre la glace en-dessous. Sinon, la glace fond et la maison s’effondre", explique un habitant, Dimitri Petrov. 

Des voitures adaptées au froid extrême

À l’intérieur de son logement, il fait 25°C. Avec sa famille, il y passe presque tout son temps. Le chauffage fonctionne constamment et il vaut mieux, car un simple courant d’air peut se transformer en glace. Avec ce froid, pas besoin de congélateur, les aliments sont simplement stockés sur le balcon. Leur voiture aussi a dû être adaptée. Elle démarre automatiquement dès que la température du moteur tombe sous les 9°C. Elle tourne alors pendant une quarantaine de minutes pour éviter que l’huile ne gèle dans le moteur. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne