Royaume-Uni : le groupe écologiste Extinction Rebellion bloque de nouveau Londres après une semaine de mobilisation

Des militants écologistes bloquent certains axes de Londres (Royaume-Uni) le 20 avril 2019.
Des militants écologistes bloquent certains axes de Londres (Royaume-Uni) le 20 avril 2019. (NIKLAS HALLE'N / AFP)

Pour le week-end de Pâques, le mouvement a prévu d'organiser quantités d'activités ludiques sur plusieurs sites occupés.

C'est la sixième journée consécutive de blocage. Le groupe écologiste Extinction Rebellion a de nouveau bloqué plusieurs axes de Londres, samedi 20 avril, pour réclamer un "état d'urgence écologique". Les militants se sont regroupés sur le pont de Waterloo, au centre de la capitale britannique, et perturbaient la circulation affichant leur détermination malgré plus de 700 arrestations depuis lundi.

Trois autres lieux très fréquentés – Parliament Square, Oxford Circus et Marble Arch – étaient également bloqués "en raison de la présence de manifestants", d'après les transports de Londres.

"Vous n'en faites pas assez"

Dans un message publié sur Twitter, Extinction Rebellion a interpellé directement la Première ministre Theresa May : "Nous savons que vous n'en faites pas assez [pour le climat]. Vous savez que vous n'en faites pas assez. Parlons-en, alors !"

Pour rythmer son action pendant le week-end de Pâques, le mouvement a prévu d'organiser quantités d'activités ludiques sur les sites occupés : yoga, massages, discours, concerts, etc.

Vous êtes à nouveau en ligne