Pollution plastique : le gouvernement veut imposer l'installation d'un filtre sur les machines à laver

FRANCE 3

Chaque jour, des tonnes de microfibres plastiques s'échappent de nos machines à laver et finissent dans les océans. Le gouvernement veut imposer aux fabricants l'installation de filtres pour retenir ces polluants. C'est une première mondiale.

À chaque lavage, l'eau évacuée par nos machines à laver charrie de très fines particules issues du linge synthétique. Ces microparticules déversées se retrouvent immanquablement dans les océans. Une récente expédition scientifique chinoise en a donné la preuve. En filtrant l'eau récupérée dans l'Antarctique, les scientifiques ont observé au microscope des fibres synthétiques provenant de nos vêtements.

Une disposition qui concernerait 3 millions de machines vendues chaque année en France

À l'échelle planétaire, ces déchets issus de nos lave-linge représentent 15 à 31% des 9,5 millions de tonnes de déchets plastiques dans les océans. Pour freiner cette pollution, le gouvernement veut imposer aux fabricants d'intégrer dans leurs lave-linge un filtre spécifique qui retiendrait les microparticules des eaux de rinçage. Une disposition qui concernerait près de 3 millions de machines vendues chaque année en France. Les fabricants ont désormais cinq ans pour trouver cette solution. La loi sera applicable le 1er janvier 2025.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne