Le Chili, qui accueille cette année la COP25, sera neutre en carbone en 2050, annonce une ministre

La ministre de l\'Environnement chilienne, Carolina Schmidt, s\'exprime à Berlin (Allemagne), le 14 mai 2019.
La ministre de l'Environnement chilienne, Carolina Schmidt, s'exprime à Berlin (Allemagne), le 14 mai 2019. (TOBIAS SCHWARZ / AFP)

Le Chili deviendra ainsi "un des cinq pays au monde" à viser la neutralité carbone d'ici 2050 pour contrer le changement climatique.

L'objectif va être gravé dans le marbre. "Le Chili veut institutionnaliser dans une loi la neutralité carbone en 2050", a affirmé la ministre de l'Environnement du pays, Carolina Schmidt, dans un entretien à l'AFP publié lundi 17 juin. Le pays accueillera en décembre la 25e conférence de l'ONU sur les changements climatiques (COP25).

Cette loi constituera "un changement profond qui permet d'activer de façon ambitieuse l'action climatique de façon transversale dans tous les secteurs, ainsi qu'au niveau local et central", a assuré la ministre.

Un pays très exposé au changement climatique

Le Chili deviendra ainsi "un des cinq pays au monde" à viser la neutralité carbone d'ici 2050 pour contrer le changement climatique, a-t-elle souligné. Ce pays est particulièrement exposé aux conséquences du changement climatique en raison, notamment, de ses vastes zones côtières à basse altitude et de ses nombreuses régions arides ou boisées.

Le gouvernement a annoncé en avril que plus aucune centrale à charbon ne serait construite dans le pays. Huit des 28 centrales existantes seront fermées d'ici cinq ans, l'objectif étant de produire 100% d'énergies renouvelables d'ici 2040. Une loi qui entrera en vigueur en 2022 obligera par ailleurs les entreprises à collecter directement chez le consommateur les déchets contaminants qu'elles produisent et à les recycler.

Vous êtes à nouveau en ligne