États-Unis : une vague de chaleur meurtrière déferle sur la côte Est

FRANCE 2

À l'instar de la France, qui attend un deuxième épisode de canicule, la côte est des États-Unis suffoque sous les fortes chaleurs. 

Au cœur de la capitale fédérale américaine, avec des pics de chaleur ressentis à 46°C, chacun a pensé à plonger dans le bassin d'eau fraîche qui relie le mémorial de Lincoln à l'obélisque. Mais c'est évidemment interdit, alors les touristes français ont pris de plein fouet le climat subtropical de Washington, renforcé par cette vague de chaleur. Également frappée par la vague de chaleur, la ville de New York, où les piscines ont été prises d'assaut. Le triathlon, prévu ce week-end, a lui été annulé. Malheureux concours de circonstances, une grande panne a paralysé le métro de la ville, laissant des milliers de voyageurs étouffer de chaleur sur les quais.

Ouverture de refuges climatisés

Même à Chicago, bien plus au nord, la température est caniculaire. L'hôpital a fait une campagne de prévention pour montrer que la température dans un véhicule garé au soleil monte à 55°C en 30 minutes. Un petit garçon a été sauvé in extremis sur le parking d'un centre commercial. Son baby-sitter l'avait laissé enfermé dans la voiture pendant qu'il allait faire les courses. Une cliente a donné l'alerte. Le baby-sitter a été arrêté et incarcéré. À Washington, la maire a déclenché le plan urgence grande chaleur, alors que quatre personnes sont déjà décédées dans l'État voisin du Maryland. Ce plan prévoit l'ouverture de refuges climatisés au sein des bâtiments publics avec des heures d'ouverture élargies, car même au plus froid de la nuit, la température ne passera pas sous les 32°C.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne