"Le seuil de l'irréversible a été franchi", déclare Emmanuel Macron lors de la COP23, à Bonn

Après une semaine de discussions techniques sur l'application de l'accord de Paris, la chancelière allemande et le président français vont tenter de donner un nouveau souffle au combat contre le réchauffement climatique.

Angela Merkel et Emmanuel Macron se rendent à la COP23, mercredi 15 novembre. A Bonn, en Allemagne, la chancelière allemande et le président français vont tenter de donner un nouveau souffle au combat contre le réchauffement climatique. Ce dernier a été marqué par la décision de Donald Trump de quitter l'accord de Paris, officiellement soutenu par le reste du monde.

Série de discours. Après le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres, la chancelière allemande et le président français devaient donner, dans l'après-midi, le coup d'envoi d'une série de discours.

Plus de 150 ministres et responsables gouvernementaux (dont 25 chefs d'Etat et de gouvernement) doivent se succéder en deux jours à la tribune de la 23e conférence de l'ONU sur le climat. La réunion se tient jusqu'à vendredi.

Manifestations. Mercredi matin, plusieurs dizaines de manifestants ont accueilli les délégués aux cris notamment de "Cessons de financer les énergies fossiles !".

Vous êtes à nouveau en ligne