Déchets toxiques: le site qui inquiète l'Alsace

FRANCE 3

À Wittelsheim (Haut-Rhin), la plus grande nappe phréatique d'Europe est menacée par des déchets toxiques. Un rapport parlementaire dénonce l'urgence de la situation.

À Wittelsheim (Haut-Rhin), Stocamine est le premier site de stockage de déchets dangereux à avoir vu le jour en France. Dans les entrailles de cette ancienne mine de potasse reposent presque 40 000 tonnes de résidus de mercure, d'amiante ou d'arsenic. Les opposants la surnomment "la bombe à retardement". En 2002, un incendie sur le site révèle la présence de matières interdites et les fumées toxiques qui s'échappent font monter l'inquiétude des riverains exposés. 

Une contamination toujours possible 

L'activité de Stocamine est définitivement arrêtée, mais la menace reste là. Entre la surface et le site de stockage se trouve la nappe phréatique alsacienne et seulement 600 mètres la séparent d'une possible contamination. Dans un rapport parlementaire remis mardi 18 septembre, trois députés réclament une extraction intégrale. Il y a urgence, car les souterrains se dégradent. Parmi les solutions, le rapport préconise d'envoyer les déchets les plus dangereux vers des centres d'enfouissement allemands. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne