Cyprien Verseux : seul en Antarctique

Franceinfo

Cyprien Verseux revient de l'Antarctique où il a dirigé la base de Concordia. Il revient avec des étoiles plein les yeux et en a tiré un livre : "Un hiver antarctique, seul sur la planète blanche". En tant qu'astrobiologiste et glaciologue, il a étudié le climat de l'Antarctique en cherchant à le moduler.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

"J'espère qu'il y aura des mesures un peu plus drastiques qui seront prises." Le constat est sans appel pour l'astrobiologiste et glaciologue Cyprien Verseux quand on lui demande ce que lui inspire le travail des politiques pour le climat. Durant son année en tant que dirigeant de la base Concordia le constat est clair : "On ne voit pas le changement à Concordia. Mais il y a des projets comme le projet Epica, où des chercheurs ont prélevé de la neige jusqu'à trois kilomètres de profondeur et on constate que les niveaux de CO2 n'ont jamais été aussi élevés."

Un constat inquiétant

"La banquise, elle se forme et elle fond tous les ans, en fait, ce qui est alarmant c'est qu'il y en ait de moins en moins en moyenne," poursuit-il. Cependant, il ne se veut pas alarmiste quant aux records de chaleur enregistrés sur le continent et explique précisément ces chiffres : "L'Antarctique c'est très grand, il y a des péninsules où les températures sont parfois positives, mais à Concordia, les jours de grande chaleur c'était moins 25 degrés."

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne