COP23 : un bilan en demi-teinte

France 3

La COP23 s'achève à Bonn, en Allemagne, sans qu'aucun accord majeur n'ait été pris.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Lancée en grandes pompes il y a dix jours, la COP23 s'achève à Bonn, en Allemagne, sur une note amère. Aucun accord important n'a été pris hormis la promesse de se revoir en 2018 pour une prochaine conférence climat. "Il a toujours été clair que nous ne signerions pas d'accords à Bonn comme ce fut le cas à Paris. Il s'agissait ici de franchir une étape intermédiaire importante dans la mise en oeuvre de l'accord de Paris", a déclaré Barbara Hendricks, ministre fédérale allemande de l'Environnement. Seule avancée notable, une vingtaine de pays, dont la France et le Canada, se sont engagés à sortir du charbon, une énergie fossile polluante.

"Le seuil de l'irréversible a été franchi"

Autre moment fort de cette conférence, les discours d'Angela Merkel et Emmanuel Macron, les deux seuls dirigeants européens à avoir fait le déplacement. "Le seuil de l'irréversible a été franchi, les équilibres de la planète sont prêts à rompre", a averti le président français. Le président français n'annonce aucune aide financière concrète pour les pays les plus pauvres qui souffrent des conséquences du réchauffement climatique. Il en sera peut-être question lors du sommet sur le climat prévu le 12 décembre prochain à Paris.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne