Trois points à retenir sur Clean Power, le plan de Barack Obama pour le climat

Le président américain Barack Obama présente son plan pour le climat, à Washington (Etats-Unis), le 3 août 2015.
Le président américain Barack Obama présente son plan pour le climat, à Washington (Etats-Unis), le 3 août 2015. (SAMUEL CORUM / ANADOLU AGENCY / AFP)

Le président des Etats-Unis a annoncé, lundi, une "offensive tous azimuts" pour limiter les émissions de CO2. Premières visées : les centrales à charbon qui produisent de l'électricité.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

"Il n'y a pas de défi qui pose une plus grande menace pour notre avenir et pour les générations futures que le changement climatique." A l'approche de sa fin de mandat, Barack Obama a dévoilé, lundi 3 août, son plan pour le climat. Le président des Etats-Unis a livré la version définitive de ses mesures visant à lutter contre les émissions de gaz à effet de serre produites par les centrales électriques fonctionnant au charbon. 

La Maison Blanche estime que ce plan baptisé Clean Power marque "le coup d'envoi d'une offensive tous azimuts en faveur du climat" de la part du président et de son administration. Ce plan sera au cœur de la contribution de Washington à la COP21, la conférence internationale sur le climat qui se tiendra à la fin de l'année à Paris. Les points principaux à retenir :

Un recul de la part du charbon dans la production d'électricité

Cette version-là du plan Clean Power vise à réduire de 32%, à l'horizon 2030, les émissions de CO2 (dioxyde de carbone) provenant du secteur de la production d'électricité, par rapport à leur niveau de 2005, a indiqué la Maison Blanche. Le projet initial, publié l'an dernier, demandait une réduction de 30%. 

Si le plan est mis en œuvre, la part du charbon dans la production d'électricité aux Etats-Unis tombera de 39% en 2014 à 27% en 2030. La part du gaz naturel dans la production d'électricité restera à 30% à l'horizon 2030, tandis que les énergies renouvelables représenteront 28%, contre 22% initialement envisagé. Le nucléaire présente, quant à lui, 20% de l'énergie électrique produite aux Etats-Unis.

Barack Obama a présenté les restrictions imposées aux centrales électriques comme "l'étape la plus importance que l'Amérique ait prise dans la lutte" contre le changement climatique.

Le passage aux énergies renouvelables encouragé

Dans une vidéo mise en ligne par la Maison Blanche ce week-end, le président Barack Obama a rappelé qu'il n'y avait pas eu, jusqu'ici, de limitation au niveau fédéral sur la pollution des centrales électriques par les émissions carbonées, principale source des émissions de gaz à effet de serre aux Etats-Unis.

Ce plan augure d'une transformation notable du secteur de l'électricité. Le texte encourage en effet le passage aux énergies renouvelables aux dépens de la production d'électricité à partir du charbon.

Une hausse probable du prix de l'électricité

Certains groupes industriels et des élus d'Etats qui dépendent d'une énergie à base de charbon ont annoncé leur intention de contester ce plan en justice ainsi qu'au Congrès. Ils accusent l'administration Obama d'être responsable d'une future hausse du prix de l'électricité. L'Association nationale minière a annoncé, dimanche, son intention de contester le projet devant la justice fédérale.

La National Rural Electric Cooperative Association, qui fournit de l'électricité aux zones rurales pauvres, estime également que le plan Clean Power va entraîner une hausse d'au moins 10% des prix de l'électricité. Cette augmentation sera ressentie de façon disproportionnée par les populations "les plus vulnérables du pays", dit-elle.

Vous êtes à nouveau en ligne