Ségolène Royal crée l'ONG Désir d'avenir pour la planète (et ce nom vous rappelle peut-être quelque chose)

Ségolène Royal, le 11 décembre 2017 à Paris.
Ségolène Royal, le 11 décembre 2017 à Paris. (ERIC PIERMONT / AFP)

L'ancienne ministre de l'Écologie entend défendre avec cette organisation des projets sur les énergies renouvelables.

"Désir d'avenir pour la planète". Ce nom a un petit goût de déjà-vu, mais le projet est tout nouveau. Lundi 9 avril, l'ambassadrice des pôles, Ségolène Royal, a annoncé dans un entretien au Figaro le lancement d'une ONG, qui défendra des projets sur les énergies renouvelables. "L'idée de cette ONG a germé pendant la conférence de Paris sur le climat, que j'ai présidée", explique-t-elle.

Le nom de cette ONG est inspiré de l'association Désir d'avenir, lancée pour sa campagne présidentielle en 2007. Un clin d'œil ? "Plutôt une continuité de valeurs car l'association ne fait plus de politique depuis longtemps, elle se consacre aux universités populaires, explique Ségolène Royal. Et le désir d'avenir, cela correspond tellement à ce dont a besoin notre planète."

L'ancienne ministre de l'Environnement a aussi annoncé qu'elle serait accompagnée dans ce projet de l'astrophysicien Hubert Reeves, du photographe brésilien Sebastiao Salgado et du médecin explorateur Jean-Louis Étienne.