COP21 : les États-Unis font-ils marche arrière ?

FRANCE 2

En direct de Washington, Jacques Cardoze revient sur la déclaration choc du secrétaire d'État américain.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

John Kerry a refusé jeudi 12 novembre tout caractère contraignant à un éventuel accord à Paris lors de la COP21. Pour Jacques Cardoze, en direct de Washington, les États-Unis se veulent un soutien de poids à François Hollande, mais la loi américaine pourrait être un obstacle.

Le Congrès pourrait s'opposer à l'accord

"Nous avons ici aux États-Unis un problème de politique intérieur. Si le texte est trop contraignant, s'il comporte un volet financier alors il faudra passer devant le Congrès. Et au Congrès qui domine ? Les Républicains, les opposants de Barack Obama", explique Jacques Cardoze. Ils rejetteraient alors le texte et le monde pourra alors dire adieu à un accord international. "Ce que dit john Kerry, c'est 'écoutez-nous, sinon on ne pourra rien faire'", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne