COP21 : J-1 avant la fin des négociations

FRANCE 3

Cet accord sera-t-il suffisamment ambitieux pour éviter le pire ?  Sur le site du Bourget où a lieu la conférence, le texte fait encore l'objet de nombreuses tractations.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

C'est le sprint final après une interminable nuit de négociation. Dans l'urgence tous les acteurs de la COP21, négociateurs comme ONG examinent encore à la loupe chaque ligne du texte adopté mercredi 9 décembre. À 24 heures de la fin de la conférence, plusieurs options n'ont pas encore été tranchées. "Pour l'instant c'est en phase avec ce qui était prévu par la présidence française. On a un texte qui est passé de près de soixante pages quand on est arrivé il y a dix jours maintenant à la COP21 à un texte qui fait moins de 30 pages. Comme dans toute négociation, les points les plus politiques seront tranchés au tout dernier moment", explique Pascal Canfin, WWF France, conseiller du World Resources Institute.

La voix du continent africain

Dans cette dernière ligne droite, les plus vulnérables tentent à tout prix de se faire entendre face aux pays développés et aux Etats pétroliers qui freinent le processus. Seyni Nafo, ancien trader de 35 ans est le négociateur du Mali et porte-parole du groupe Afrique. Il plaide pour une limitation du réchauffement à 1,5 degré. "Que ce soit la montée des eaux sur les côtes, l'avancée du désert dans le Sahara, que ce soit le bassin du Congo, l'Afrique se retrouve sur ces points essentiels et parle d'une même voix", souligne Seyni Nafo.

Le JT
Les autres sujets du JT

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne