Climat : une année capricieuse

FRANCE 3

Été brûlant, hiver avec des températures tropicales ou encore gelées printanières... ces douze derniers mois, la France a été frappée par plusieurs séries de caprices climatiques.

L'hiver 2020 est bien parti, selon Météo France, pour être le plus doux depuis 1900, notamment à cause du mois de février où l'on a relevé des températures parfois dignes d'un mois de juillet. Ainsi, Bastia (Haute-Corse) a connu une nuit tropicale avec 22°C le 11 février. Au pied des Pyrénées, à Oloron-Sainte-Marie (Pyrénées-Atlantiques), il faisait pas moins de 28°C le 16 février. "Une douceur exceptionnelle qui perturbe évidemment la végétation. Une floraison précoce a été observée partout en France, alors le risque c'est qu'un coup de froid arrive suivi de gelées et certaines plantes vont alors brûler", explique la journaliste Julia Martin en direct du Salon de l'agriculture porte de Versailles à Paris.

Des records de chaleur pulvérisés

Mais ce n'est pas tout. L'été 2019 a été marqué par une très forte canicule, accompagnée d'une sécheresse. "Le 28 juin, le record absolu de chaleur en France battu avec 46°C à Vérargues, c'est dans l'Hérault. D'autres records sont évidemment pulvérisés, comme à Paris, où le 25 juillet il a fait 42,7°C. Conséquence, une partie de la végétation grille en quelques heures, les abeilles sont affamées et ne produisent pas de miel et puis les agriculteurs adaptent leur temps de travail pour éviter la fournaise", poursuit la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne