Climat : peut-on sauver la planète en démocratie ?

Franceinfo

Alors que nos émissions de gaz à effet de serre ne cessent d'augmenter, un rapport préconise d'interdire certaines de nos pratiques. La journaliste Mathilde Gracia est allée prendre le pouls des Parisiens. 

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Jusqu'où iriez-vous pour sauver la planète ? Un rapport du bureau d'étude en développement durable B&L évolution préconise d'interdire les vols hors Europe non justifiés dès 2020, d'installer un couvre-feu thermique entre 22 heures et 6 heures et de stopper la vente de véhicules neufs aux particuliers. La journaliste de Franceinfo Mathilde Gracia est allée sonder les Parisiens. "On ne peut pas imposer ça à tout le monde", lance une jeune femme. Charles-Adrien Louis, coauteur de cette étude, estime que "c'est très égoïste" de vouloir conserver certains privilèges au détriment des autres habitants de la planète et des générations futures.

"L'immense majorité des gens sous-estime complètement les efforts qu'il faudrait faire"

Les émissions de gaz à effet de serre ne cessent d'augmenter. Pour préserver le climat et limiter son réchauffement, il faudrait réduire drastiquement notre empreinte carbone jusqu'à ce qu'elle soit nulle. "L'immense majorité des gens sous-estime complètement les efforts qu'il faudrait faire", constate le climatologue François-Marie Bréon. Certains experts, comme lui, estiment que la lutte contre le changement climatique ne peut se faire dans un système purement démocratique. 



Vous êtes à nouveau en ligne