Climat : la fonte d'un énorme glacier inquiète un peu plus

FRANCEINFO

Les températures élevées accélèrent la fonte des glaces. Un iceberg de la taille de Paris s’est détaché du Groënland.

Un iceberg de 113 km2 s’est détaché de Groënland. C’est toute l’extrémité du plus grand glacier du Groënland qui fait 80 km de long pour 20 km de large. C’est sa langue qui s’est fracturée en juin. Au mois d’août, il faisait 16°C, un record dans la région et il est parti pour fondre dans le fjord. La libération des glaces est de plus en plus fréquente et avec des icebergs de plus en plus gros. Les scientifiques ont calculé que la perte en glace du Groënland avait augmenté de sept fois en vingt ans. Il y a plus de fonte que d’apport de neige désormais. 

Alerte au Pôle Sud 

Un rapport publié jeudi 17 septembre par 13 scientifiques ont déclaré qu’il y avait un déficit en neige au Pôle Sud, relativement épargné jusqu’ici. Le niveau des mers est monté de 1,1 cm en 25 ans et le Giec estime qu’elle pourrait monter de 40 cm en 2100, ce qui concernerait un milliard de personnes. La faute à la fonte des glaciers, des pôles et de la dilatation des océans qui prennent plus de volume en se réchauffant.

Vous êtes à nouveau en ligne