Climat : la montée des eaux pourrait rayer de la carte plusieurs villes françaises

FRANCE 3

Les scientifiques du Giec dévoilent un rapport alarmant sur le niveau des océans mercredi 25 septembre. Une situation qui changerait beaucoup de choses.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Les prévisions du Giec (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) sont inquiétantes. Dans leur rapport, les scientifiques estiment que les eaux pourraient monter jusqu'à 1m10 d'ici 2100. L'île de Ré (Charente-Maritime) serait alors coupée en deux, submergée par l'océan. Même constat du côté de l'estuaire de la Gironde où la mer grignotera un peu plus les terres. Du côté de la Méditerranée, la Camargue disparaîtrait tout simplement. "Ça, c'est dans l'hypothèse où les températures grimperaient de 3°C de plus maximum, car au-delà, les scénarios sont encore plus pessimistes", rapporte la journaliste Charlotte Gillard sur le plateau du 19/20.

Réduire les émissions de gaz à effet de serre

Sur des images de prévision de la Nasa, on observe que les frontières maritimes de la France seraient sensiblement touchées. Des villes comme Calais (Pas-de-Calais), Le Havre (Seine-Maritime) ou Cherbourg (Manche) seraient totalement rayées de la carte. Pour éviter ce scénario catastrophe, les États devront réduire drastiquement leurs émissions de gaz à effet de serre.

Le JT
Les autres sujets du JT

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne