Canicule : quels droits au travail ?

France 2

Les employeurs sont soumis à des recommandations lorsque leurs salariés doivent travailler sous une forte chaleur.

Le Code du travail ne reconnait absolument pas les périodes de canicule. La loi ne fixe aucune température maximale pour cesser le travail, uniquement des recommandations. La première est qu'au-dessus de 33°C, il est recommandé aux salariés d'exercer leur droit de retrait, car on peut considérer qu'il y a un danger. Au-dessus de 34°C, l'Assurance maladie recommande d'évacuer les locaux.

De l'eau doit être mise à disposition

Concernant les métiers exposés au soleil, comme ceux des bâtiments et travaux publics, des aménagements d'horaires sont possibles et l'employeur doit prendre toutes les mesures nécessaires pour garantir la sécurité et la santé de ses salariés. C'est la seule obligation, assez vague tout de même, inscrite dans le Code du travail. Dernière précision : l'entreprise est obligée de mettre de l'eau fraiche et potable à disposition des différents salariés, c'est valable pour ceux qui travaillent à l'extérieur et à l'intérieur, explique le journaliste de France 2 Naoufel El Khaouafi en plateau.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne