Canicule : des moyens supplémentaires ?

FRANCE 2

Pour faire face à la vague de chaleur qui sévit sur tout le territoire, le gouvernement compte-t-il engager des moyens supplémentaires ? En duplex depuis le ministère de la Santé, notre journaliste Astrid Mezmorian fait le point sur la situation. 

"Le plan national canicule, qui existe déjà, est jugé suffisant. En cas d'aggravation, le plan bleu et le plan blanc peuvent être activés, c'est-à-dire plus de personnel hospitalier et plus de lits disponibles", explique notre journaliste Astrid Mezmorian, en duplex devant le ministère de la Santé à Paris. Pour l'heure, le gouvernement n'a pas déployé de moyens supplémentaires exceptionnels, même s'il assure être très vigilant. Pour preuve, le déplacement de la ministre de la Santé Agnès Buzyn dans le Gard.

Le message rassurant de la ministre

"Le gouvernement certifie que tout est sous contrôle, que le pays peut répondre à un éventuel pic de fréquentation dans les hôpitaux", poursuit la journaliste. Dans ce cas, les préfectures seraient en alerte, particulièrement attentives aux personnes âgées, aux bébés et aux SDF. L'année 2003 et son lot de drames liés à la canicule occupent les esprits. "Mais la ministre fait de la politique, elle charge à rassurer en assurant que le pays est bien mieux armé qu'en 2003", précise notre journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne