Alpes : le glacier de Sarenne bientôt disparu

FRANCE 2

Situé au dessus de l’Alpe d’Huez (Isère), le glacier de Sarenne disparaît. La faute au réchauffement climatique.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Dans quelques décennies, il aura disparu. D’année en année, le glacier de Sarenne (Isère) recule, emporté par le réchauffement climatique. En 100 ans, le géant alpin, sur lequel on skiait en été au début du XXe siècle, a perdu 120 mètres d’épaisseur. “Sa fonte s’accélère, il a perdu 180 centimètres d’épaisseur en un mois, soit six centimètres par jour”, commente Xavier Ravanat, glaciologue de l’IRSTEA.

Une disparition sous 3 600 m d’altitude

Près de la base du glacier, un lac a même fait son apparition mais tous les glaciers sous 3 600 mètres d’altitude sont condamnés dans les Alpes. “Cela fond de juin à fin octobre voire début novembre, sans regel nocturne”, continue le scientifique, qui escalade régulièrement le glacier. Même la fameuse Mer de glace, qui a reculé de 2,5 km en un siècle, va progressivement disparaître. “D’ici à 2050, les glaciers vont perdre énormément. Tous les scénarios confirment, après 2050, une accélération du réchauffement climatique”, confirme Delphine Six, glaciologue de l’Institut des géosciences de l'environnement. Les paysages de montagne vont donc considérablement évoluer.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne