Allemagne, Espagne, Autriche... La canicule touche une partie de l'Europe, des records de chaleur battus

Des enfants se rafraîchissent à Palma de Mallorca, en Espagne, le 26 juin 2019.
Des enfants se rafraîchissent à Palma de Mallorca, en Espagne, le 26 juin 2019. (JAIME REINA / AFP)

Si la canicule s'est abattue avec force sur la France, plusieurs pays européens souffrent également de la vague de chaleur. 

La France suffoque : pour la première fois, vendredi 27 juin, le seuil des 45 °C a été dépassé. Il s'agit d'un record absolu. Le thermomètre s'affole sur toute l'Europe, puisque plusieurs records de température (mensuels ou absolus) sont tombés. Ces températures ont attisé des incendies qui ont ravagé 6 500 hectares en Catalogne. Franceinfo fait le point sur cette vague historique de chaleur.

Des records mensuels battus en Pologne, en Autriche et en République Tchèque

Record de chaleur battu en Pologne pour un mois de juin avec 38,2 °C mercredi à Radzyn après les 38 °C de Wroclaw en 1935. Un autre record est tombé en Pologne : celui de la consommation d'électricité, poussée par les climatisations.

En République tchèque, un nouveau record  de chaleur a été établi à 38,9 °C. Un record est aussi tombé en Autriche avec un pic de 36,7 °C à Innsbruck (Tyrol). Du coup, les célèbres chevaux d'attelage qui tirent des fiacres dans la ville ont été laissés au repos.

En Grèce, la crainte des incendies

En Grèce, même si les températures ne sont pas exceptionnelles pour la saison, nombre de municipalités redoutent des incendies alimentés par des vents violents et chauds venus d'Afrique. Le pays est encore marqué par l'incendie meurtrier de Mati, l'an dernier, qui avait coûté la vie à une centaine de personnes.

En Allemagne, des restrictions d'eau potable

En Allemagne, dans les villes de Loehne et Bad Oeynhausen, les autorités ont mis en place des mesures de restriction de l'eau potable, qui vient à manquer. Son usage sera ainsi limité aux "besoins vitaux", sous peine d'une amende de 1 000 euros.

Le record de température enregistrée en juin a été battu en Allemagne à 38,6 °C dans les villes orientales de Coschen et de Bad Muskau, mettant fin à l'ancien record de 38,5 degrés datant de 1947, a annoncé le service météorologique national. Mais contrairement à la France, le record absolu de température n'a pas été battu.

A Munich, c'est une polémique sur le droit à prendre le soleil seins nus qui a agité la ville, après que des agents d'une société de sécurité ont demandé à des femmes de se couvrir la poitrine sur les plages de la rivière Isar.

En Espagne, deux personnes meurent de "coups de chaleur"

Deux personnes ont succombé à des "coups de chaleur" en Espagne, frappée par la canicule : un jeune de 17 ans qui moissonnait en Andalousie et un homme de 93 ans qui s'est écroulé dans le centre-ville de Valladolid, ont annoncé les autorités vendredi.

Le garçon de 17 ans a été la première victime officiellement signalée de la canicule qui sévit en Espagne et une partie de l'Europe. Selon le gouvernement d'Andalousie (sud du pays), il a été "pris de vertige" jeudi et a plongé dans la piscine du domaine où il travaillait, puis a été pris de convulsions après être sorti de l'eau. Hospitalisé d'urgence dans la ville voisine de Cordoue, "il est mort après avoir subi un massage cardiaque", a précisé le gouvernement régional dans un communiqué. Jeudi soir, un homme de 93 ans s'est écroulé alors qu'il marchait dans le centre de Valladolid, à environ 200 km au nord de Madrid. Il est décédé de "mort naturelle du fait d'un coup de chaleur", a indiqué à l'AFP la police locale.

L'Espagne connaît une vague de chaleur précoce pour un mois de juin, avec des températures qui dépassent les 40 °C, et qui devrait durer jusqu'à samedi dans la majorité du pays. Un incendie hors de contrôle a, par ailleurs, ravagé 6 500 hectares en Catalogne. 

Vous êtes à nouveau en ligne