Six chiffres qui montrent que la canicule dans le Sud-Est est particulièrement intense

Le 2 août 2017 sur le Vieux Port, à Marseille. 
Le 2 août 2017 sur le Vieux Port, à Marseille.  (BERTRAND LANGLOIS / AFP)

Records de chaleur, vigilance orage et canicule... Franceinfo a regroupé différents indicateurs qui témoignent de l'intensité de la canicule actuelle, qui va néanmoins s'achever dans les jours prochains.

Le sud-est de la France suffoque depuis plusieurs jours. Des records de chaleur à la multiplication des feux de forêt, voici 6 chiffres qui illustrent l'intensité de la canicule actuelle.

30,5 °C dans la nuit de lundi à mardi en Corse

Dans la nuit de lundi à mardi, la température n'est pas descendue en dessous de 30,5 °C à Marignana, en Corse. Il s'agit là d'un record de chaleur nocturne pour la France métropolitaine depuis le début des relevés, a annoncé Météo France.

Les températures en Corse sont, en cet été, 10 °C au-dessus des normales de saison. Sur le continent, les températures sont de 4 à 7 °C au-dessus des normales saisonnières en ce début de mois d'août. 

40,5 °C mercredi dans les Alpes-Maritimes

Il a fait 40,5 °C ce mercredi après-midi à Puget-Théniers, dans les Alpes-Maritimes. C'est la température la plus élevée jamais relevée dans ce département, indique Météo France.

Treize départements en vigilance orange canicule

Treize départements du sud-est étaient, mercredi après-midi, en vigilance orange pour canicule, avec l'extension de l'alerte au département du Gard, a indiqué Météo-France.

Les températures élevées, supérieures à la normale de 5 à 8 °C, sont dues au Sirocco, un vent venu du Sahara. "Cela ne concerne qu'une partie du pays", indique Mathieu Panizzon, prévisionniste à Météo France, "il y a un vrai contraste entre le sud-est et le nord-ouest du pays. Cette vague de chaleur est exceptionnelle en termes d'intensité, on atteint les mêmes températures qu'en 2003", année qui a connu une canicule particulièrement meurtrière.

En plus du Gard, l'alerte canicule concerne les Alpes-de-Haute-Provence, les Hautes-Alpes, les Alpes-Maritimes, l'Ardèche, les Bouches-du-Rhône, la Corse-du-Sud, la Haute-Corse, la Drôme, l'Isère, le Rhône, le Var et le Vaucluse.

Pic de consommation électrique à 382 MW en Corse mardi soir

Fortement liée à la hausse des températures (qui incite notamment les habitants à faire fonctionner des climatiseurs, très énergivores), la consommation électrique corse a atteint un nouveau sommet historique mardi soir, dépassant son record de 2013, a affirmé EDF dans un communiqué.

L'opérateur du système électrique a enregistré une consommation de 382 MW à 22h18 sur l'île. "Le précédent pic datait du 7 août 2013 avec 376 MW à la pointe du soir", rappelle EDF.

Dix-huit départements en vigilance orange orages

Dix-huit départements du centre et du nord-est sont placés en vigilance orange pour les orages, a annoncé Météo France.

Les départements de l'Ain, l'Allier, la Côte-d'Or, le Doubs, le Jura, la Loire, la Haute-Loire, la Haute-Marne, la Meurthe-et-Moselle, la Moselle, le Puy-de-Dôme, le Bas-Rhin, le Haut-Rhin, le Rhône, la Haute-Saône, la Saône-et-Loire, les Vosges et le Territoire-de-Belfort.

Météo France appelle à une "vigilance particulière" pour les orages, "dans la mesure où il existe un risque fort de phénomène violent, en particulier de grêle et de fortes intensités de pluie".

Trois nouveaux départs de feu en Corse mercredi

En raison des fortes chaleurs, plusieurs départs d'incendie ont eu lieu sur l'île de Beauté ces derniers jours. Ainsi, trois départs de feu mineurs sont encore survenus mercredi après-midi en Corse-du-Sud, dont un à proximité du sentier du GR20, nécessitant l'évacuation de randonneurs. La propagation des incendies est facilitée par la sécheresse des sols. Néanmoins, les feux sont moins nombreux et moins destructeurs qu'il y a cinquante ans. 

Vous êtes à nouveau en ligne