Pas de mesures canicule particulières vendredi, rectifie le gouvernement

Des passants se rafraîchissent sous des brumisateurs à Paris Plage, en 2013.
Des passants se rafraîchissent sous des brumisateurs à Paris Plage, en 2013. (MANUEL COHEN / AFP)

Des températures supérieures à 30°C sont attendues vendredi dans pratiquement tout le pays, selon Météo France.

Confusion autour du plan canicule. La secrétaire d'Etat chargée de la Famille, des Personnes âgées et de l'Autonomie, Laurence Rossignol a évoqué, jeudi 4 juin sur BFMTV, la mise en place de "mesures canicule" à partir de vendredi. Des propos mal compris, selon son cabinet joint, par francetv info : le plan national canicule, en place tous les ans à partir du 1er juin, reste à son niveau le plus bas, malgré les fortes températures attendues dans les trois prochains jours.

Jusqu'à 36°C attendus en région Rhône-Alpes

Laurence Rossignol sera en déplacement, vendredi, dans un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes, en compagnie de la ministre de la Santé Marisol Touraine, pour rappeler les modalités du plan national canicule. Ce dispositif, en place tous les ans du 1er juin au 31 août, comporte quatre niveaux. "Nous sommes toujours au niveau 1, il n'y a pas de raison de passer au niveau supérieur", précise le cabinet de Laurence Rossignol.

Des températures supérieures à 30°C sont attendues vendredi dans pratiquement tout le pays, avec des pics qui atteindront jusqu'à 36°C en région Rhône-Alpes, 35°C en Auvergne et en Bourgogne et 32°C à Paris, selon les prévisions de Météo France. Des orages sont attendus dans le nord-ouest de la France.

Vous êtes à nouveau en ligne