Incendies : le Gard toujours sous haute surveillance

FRANCE 2

Le département du Gard reste sous haute surveillance après les nombreux incendies qui se sont déclarés pendant le dernier week-end du mois de juin. Plus de 600 hectares ont été ravagés.

Conséquence de cette vague de chaleur, le département du Gard a été touché par une soixantaine d'incendies, à partir du vendredi 28 juin. Des centaines de pompiers ont été mobilisés pour stabiliser la situation. Dimanche 30 juin, la surveillance est encore de mise. Claire Pain détaille la situation, en direct de Saint-Gilles, commune la plus durement touchée du département : "Pas de reprise d'incendie significative, mais les lisières restent encore actives sur des kilomètres avec pas mal de fumerolles et font donc l'objet d'une surveillance particulière avec des opérations de noyage mais aussi de grattage au râteau des zones sensibles", indique la journaliste.

Risque sévère dans la vallée du Rhône

"Une centaine de sapeurs-pompiers restent mobilisés pour sécuriser les différents secteurs, en particulier bien sûr, ceux où il y a des habitations. L'objectif c'est de prévenir les éventuelles reprises de feu, car toute la vallée du Rhône constitue un risque sévère avec un vent de sud annoncé cet après-midi et une température qui va stagner autour de 38°C en périphérie de Nîmes. La vigilance reste donc aujourd'hui encore de rigueur", précise Claire Pain. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne