Entreprises : travailler en pleine canicule

France 2

Travailler en pleine chaleur est parfois un calvaire pour les professions les plus exposés comme les livreurs, les éboueurs ou encore les charpentiers. Nous les avons suivis dans la fournaise à Lyon (Rhône).

Se rapprocher encore plus du soleil, c’est le quotidien de deux charpentiers. Il est 10 heures et il fait déjà presque 30 degrés sur le toit. "Il fait extrêmement chaud, on est sur un chantier où il n’y a pas une minute d’ombre. On prend le soleil depuis qu’on arrive à 7h30, jusqu’à ce qu’on parte vers 16h30-17h. C’est parti pour du plein cagnard jusqu’à la fin de la journée", raconte Thomas Basseguy, charpentier.

Impossible de s’adapter en ville

Difficulté supplémentaire : le chantier est en plein centre-ville de Lyon (Rhône). Il est donc impossible de s’adapter à la canicule. "On ne peut pas commencer plus tôt et adapter les horaires, ce qui est un peu embêtant puisque normalement on commence beaucoup plus tôt et on finit beaucoup plus tôt. Mais il n’y a pas d’autre solution, quand il  faut  y aller, il faut y aller quoi", explique Louis Boudier, charpentier.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne