La vigilance orange canicule étendue à 59 départements, la région parisienne en circulation différenciée

Des personnes se baignent dans la fontaine du Trocadéro à Paris, le 28 juin 2019.
Des personnes se baignent dans la fontaine du Trocadéro à Paris, le 28 juin 2019. (ZAKARIA ABDELKAFI / AFP)

Cette nouvelle période de fortes chaleurs, la deuxième en moins d'un mois, "épargnera peu de régions", selon Météo France. Elle accentue également la pollution à l'ozone dans les grandes agglomérations.

C'est l'épisode 2 de la canicule de l'été 2019. Ce lundi 22 juillet marque le début d'une nouvelle période de forte chaleur, avec une importante hausse des températures arrivée par le Sud. A 16 heures, la vigilance orange a été étendue à 59 départements.

La vigilance orange canicule a été étendue à 59 départements. Les départements placés en vigilance orange sont : l'Ain (01), l'Allier (03), l'Ardèche (07), l'Ariège (09), l'Aube (10), l'Aveyron (12), le Cantal (15), la Charente (16), la Charente-Maritime (17), le Cher (18), la Corrèze (19), la Côte-d'Or (21), la Creuse (23), la Dordogne (24), le Doubs (25), la Drôme (26), l'Eure-et-Loir (28), la Haute-Garonne (31), le Gers (32), la Gironde (33), l'Indre (36), l'Indre-et-Loire (37), l'Isère (38), le Jura (39), les Landes (40), le Loir-et-Cher (41), la Loire (42), la Haute-Loire (43), le Loiret (45), le Lot (46), le Lot-et-Garonne (47), le Maine-et-Loire (49), la Haute-Marne (52), la Mayenne (53), la Nièvre (58), le Puy-de-Dôme (63), les Pyrénées-Atlantiques (64), les Hautes-Pyrénées (65), le Rhône (69), la Haute-Saône (70), la Saône-et-Loire (71), la Sarthe (72), la Savoie (73), la Haute-Savoie (74), Paris et petite couronne (75-92-93-94), la Seine-et-Marne (77), les Yvelines (78), les Deux-Sèvres (79), le Tarn (81), le Tarn-et-Garonne (82), la Haute-Vienne (81), la Vienne (86), l'Yonne (89), le Territoire-de-Belfort (90), l'Essonne (91) et la Val-d'Oise (95).

 Le plan canicule déclenché dans plusieurs départements. Le niveau 3 du plan départemental de gestion de la canicule a été déclenché lundi 22 juillet en Corrèze en Charente, en Charente-Maritime, en Dordogne, en Gironde, dans le Gers en Isère et en Côte-d'Or. Plusieurs mesures préventives ont été prises, notamment le "renforcement des maraudes associatives" et "l'ouverture d'une centaine de places d'hebergement supplémentaires" pour les sans-abri.

La circulation diférenciée mise en place en Ile-de-France et une partie de l'agglomération lyonnaise dès mardi. Le seuil de pollution à l'ozone "devrait dépasser 180 microgrammes par mètre cube en Ile-de-France" mardi. Pour cette raison, la circulation différenciée sera en vigueur. "Seuls les véhicules munis d'une vignette Crit'Air de classe 0 (ou verte), 1 et 2 seront autorisés à circuler" à Paris, de 5h30 à minuit à l'intérieur d'un périmètre délimité par l'A86, a annoncé la préfecture. La circulation différenciée sera également mise en place dès mardi matin (5 heures) à Lyon, Caluire-et-Cuire et Villeurbanne. Les véhicules affichant une vignette Crit'Air 0 (ou verte), 1, 2 ou 3 seront autorisés à circuler. A Marseille, le préfet annonce un renforcement des contrôles de vitesse.

Jusqu'à 40 °C attendus. Lundi, les thermomètres grimperont jusqu'à 36 à 38 °C dans les plaines du Sud-Ouest, dans certaines vallées d'Auvergne et du sud de la région Rhône-Alpes. Mais c'est surtout mardi que la vague de chaleur s'installera. Les minimales seront le plus souvent comprises entre 20 et 25 °C, tandis que les maximales s'étageront entre 36 et 40 °C.

Vous êtes à nouveau en ligne