Canicule : des records de température battus à Bordeaux ou Rennes, 80 départements toujours en vigilance orange

L\'enseigne électronique d\'une pharmacie de Belin-Béliet dans le sud-ouest de la France affiche 42 °C le 23 juillet 2019
L'enseigne électronique d'une pharmacie de Belin-Béliet dans le sud-ouest de la France affiche 42 °C le 23 juillet 2019 (GEORGES GOBET / AFP)

Par ailleurs, cinq départements sont placés en vigilance orange aux orages, qui pourraient frapper dans la soirée.

Une vague de chaleur courte mais intense. Météo France a placé, dans l'après-midi du mardi 23 juillet, un record de 80 départements en alerte orange à la canicule. Les départements de la Bretagne et du Sud-Est restent pour le moment épargnés par les fortes chaleurs à venir

 Des records absolus de température battus. Bordeaux a battu mardi après-midi son record historique de chaleur. Le mercure indiquait 41,2 °C à la station de Bordeaux-Mérignac vers 16h15, battant le record de 40,7 °C datant du 4 août 2003, indique Météo France. D'autres records absolus sont tombés à Angers (40,7 °C), Rennes (40,1 °C) ou Blois (40,0 °C).

Levée de l'alerte aux orages. La Manche, la Mayenne, la Sarthe, l’Orne et le Calvados ne sont plus placés en vigilance orange aux orages violents, ce mardi soir, à 22 heures, selon le dernier bulletin de Météo France. Tous ces départements, sauf la Manche, restent, comme 76 autres placés en vigilance orange canicule jusqu'à jeudi 13h.

 Pic de chaleur annoncé pour jeudi. Dans son bulletin, Météo France évoque un "épisode caniculaire nécessitant une vigilance particulière". Mercredi, les températures maximales "seront généralement du même ordre que cet après-midi". Mais le prévisionniste anticipe la journée de jeudi, qui s'annonce déjà comme "la journée la plus chaude" avec des maximales "supérieures à 40 °C sur un grand quart nord-est du pays". "La moyenne des températures à l'échelle de la France pour cette journée pourrait alors égaler la valeur la plus haute atteinte lors de la canicule de 2003", prévient Météo France. 

Un été marqué aussi par la sécheresse. Conséquence de ces fortes chaleurs, 73 départements sont déjà concernés par des restrictions d'eau. "L'épisode de canicule (...) va accentuer l'assèchement des sols superficiels dans les jours à venir", avertit Météo France, alors que de nombreuses régions connaissent déjà un "déficit de pluviométrie marqué" depuis un an.

Vous êtes à nouveau en ligne