Canicule : avec 42,3 °C à Grospierres (Ardèche), le record de chaleur pour un mois de juin en France métropolitaine a été battu

Un enfant se rafarichit à Montpellier, le 27 juin 2019.
Un enfant se rafarichit à Montpellier, le 27 juin 2019. (PASCAL GUYOT / AFP)

L'Hérault, le Gard, le Vaucluse et les Bouches-du-Rhône ont été placés en vigilance rouge, jeudi après-midi. Une première en France depuis le début de la mise en place de la vigilance canicule, en 2004.

Il n'avait jamais fait si chaud en juin en France : Météo France a enregistré jeudi 27 juin des températures record pour un mois de juin, avec un maximum de 42,3 °C mesurés à Grospierres, dans l'Ardèche. Le record absolu pour un mois de juin de 41,5 °C enregistré le 21 juin 2003 à Lézignan-Corbières (Aude) a été battu deux fois jeudi après-midi, avec 41,9 °C enregistrés à Saint-Julien-de-Peyrolas, dans le Gard, et 42, 3 °C à Grospierres, a indiqué Météo-France sur Twitter. Suivez notre direct.

Des fermetures de classe, les sorties scolaires annulées. "Il y a des cas d'enfants qui ont fait des malaises mais pas de faits graves", a déclaré Jean-Michel Blanquer. Selon le ministre de l'Education nationale, 225 communes sont actuellement concernées par des fermetures d'établissements. "Les sorties scolaires et les événements festifs sont annulés" dans les quatre départements placés en vigilance rouge à la canicule (Hérault, Gard, Vaucluse et Bouches-du-Rhône), a annoncé la ministre de la Santé. Agnès Buzyn a également expliqué que "les familles seront autorisées à ne pas emmener leurs enfants à l'école après avoir prévenu l'établissement scolaire".

Vigilance rouge pour quatre départements... L'Hérault, le Gard, le Vaucluse et les Bouches-du-Rhône sont concernés. Cette vigilance rouge est une première depuis le début de la mise en place de la vigilance canicule, en 2004. Dans ces départements, "on atteindra fréquemment 42 à 45 °C et des records absolus de températures maximales pourraient être battus", précise Météo France. Le record absolu de températures en France métropolitaine date du 12 août 2003 : le thermomètre avait alors atteint 44,1 °C à Conqueyrac et à Saint-Christol-lès-Alès (Gard).

... Et vigilance orange pour 76 départements. L'Orne et les Pyrénées-Orientales ont rejoint la longue liste suivante : Ain, Allier, Alpes-de-Haute-Provence, Ariège, Hautes-Alpes, Alpes-Maritimes, Ardèche, Ardennes, Aube, Aude, Aveyron, Cantal, Charente, Charente-Maritime, Cher, Corrèze, Corse-du-Sud, Côte-d'Or, Creuse, Dordogne, Doubs, Drôme, Eure-et-Loir, Gers, Haute-Garonne, Haute-Corse, Ille-et-Vilaine, Indre, Indre-et-Loire, Isère, Jura, Loir-et-Cher, Loire, Haute-Loire, Loire-Atlantique, Loiret, Lot, Lot-et-Garonne, Lozère, Maine-et-Loire, Marne, Haute-Marne, Mayenne, Meurthe-et-Moselle, Meuse, Moselle, Nièvre, Puy-de-Dôme, Bas-Rhin, Haut-Rhin, Rhône, Haute-Saône, Saône-et-Loire, Sarthe, Savoie, Haute-Savoie, Paris et petite couronne (75-92-93-94), Seine-et-Marne, Yvelines, Deux-Sèvres, Tarn, Tarn-et-Garonne, Vaucluse, Vienne, Haute-Vienne, Vosges, Yonne, Territoire-de-Belfort, Essonne, Val-d'Oise, Var et Vendée. 

Circulation différenciée à Paris pour vendredi. Elle est reconduite pour la troisième journée de suite dans les rues de la capitale et dans la petite couronne. Les véhicules munis d'une vignette Crit'Air supérieure à 2 ne pourront pas circuler, vendredi, annonce la préfecture de police de Paris.

Interdiction du transport d'animaux. Le ministre de l'Agriculture, Didier Guillaume, a pris un arrêté interdisant pour "quelques jours" le transport des animaux vivants, y compris à l'exportation.

Vous êtes à nouveau en ligne