Chaleur : ils travaillent la nuit

France 2

Sur les chantiers, les ouvriers sont mis à rude épreuve en période de canicule. Il faut s'organiser comme à Saint-Etienne (Loire) où l'on refait la route.

À Saint-Etienne (Loire), les horaires de travail ont été décalés avec la canicule. Le soleil se couche quand les ouvriers commencent. Ils doivent refaire une enrobée sur la route. "On travaille de nuit, on commence à 19h et on finit à 5-6h du matin", glisse un ouvrier. Pour eux, la nuit sera tout de même brûlante et il faudra s'hydrater. Une réserve d'eau conséquente a été constituée. "Hier on a passé 4-5 packs", avoue un ouvrier. Au total, 200 bouteilles y passeront.

Une belle prime pour la nuit

Centimètre par centimètre, les machines déroulent leur tapis de bitume. Derrière, les hommes le travaillent et compressent. Sous la chaleur, mais à l'abri des rayons du jour. Il fait entre 130 et 150 degrés sur le bitume, 27 degrés à minuit dans l'air.
Après 20 minutes de pause, le chantier reprend et avance comme prévu malgré la fatigue. Une prime de 100 euros leur est versée pour ces horaires décalés. Ils se coucheront tous au lever du soleil.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne