Chaleur : attention aux baignades interdites

France 3

Pour échapper à la chaleur, à Lille (Nord), certains se sont aventurés à se baigner dans la Deûle. Des baignades interdites parce que dangereuses.

La tête la première, ils n’hésitent pas. Ils ont entre 13 et 18 ans. Ils savent quels risques ils prennent en sautant dans la Deûle, dans la région lilloise. Les dangers sont réels. La Deûle, une autoroute pour péniches. Elles défilent, créant des courants, tout comme les écluses. Et puis, il y a les objets jetés au fond, les risques d'hydrocution ou la qualité de l’eau. Voies navigables de France (VNF) a lancé une campagne pour avertir les jeunes. "L’eau de la Deûle est très jolie, a une belle couleur, mais elle n’est pas forcément de bonne qualité (...) et ça peut être dangereux pour les gens qui s’y baignent", explique Cécile Rousseau, de VNF.

Une amende peu dissuasive

Même la police municipale semble démunie face au phénomène. "On n’arrive pas à les verbaliser, parce que quand on arrive, ils se jettent dans l’eau et pour nous, c’est mission impossible", fait valoir Grégory Verhoeven, chef de la police municipale de Lambersart (Nord). De plus, l’amende encourue est extrêmement faible : 11 €. Pas de quoi dissuader ces jeunes de piquer une tête quand le mercure grimpe.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne