Canicule : une soixantaine de feux dans le Gard

France 3

Des records de chaleur inégalés, des vents chauds, la sécheresse, les conditions étaient réunies pour que le feu se propage rapidement. Une soixantaine de départs de feu ont été dénombrés dans le Gard et le Vaucluse.

La maison a été miraculeusement épargnée. Autour, les champs, la végétation, sont calcinés. Un peu plus loin, des exploitations agricoles ont été en partie consumées comme un hangar, arrosé par les pompiers. À l'intérieur il y avait tout le fruit du travail d'un couple, des tonnes de roseaux. "Le travail est parti en fumée, en l'espace d'un quart d'heure il n'y avait plus rien", regrette Isabelle Prévot, exploitante agricole à Vauvert (Gard).

250 habitations évacuées

À Saint-Gilles, la commune la plus durement touchée, 250 habitations ont été évacuées par précaution. Un lotissement a été léché par les flammes. Des heures éprouvantes pour les habitants. En milieu d'après-midi, samedi 29 juin, les canadairs ont dû reprendre leur largage à cause de nouveaux départs de feu. L'alerte a été vite levée. Mais la centaine de pompiers toujours mobilisés restent vigilants. "Les opérations consistent désormais à (...) établir mètre par mètre des tuyaux pour traiter au plus près l'ensemble des foyers résiduels, pour éviter tout risque de reprise", explique Éric Agrinier, commandant au SDIS 30. Un homme a d'ailleurs été interpellé, puis placé en hôpital psychiatrique, il souffrirait de déséquilibres mentaux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne