Canicule : les mesures prises après la catastrophe sanitaire de 2003

FRANCE 3

Seize ans après l'épisode caniculaire de 2003 qui avait provoqué 19 000 décès en France, des mesures ont été prises pour ne jamais revivre une telle catastrophe.

Des corps sans vie déposés sur des lits de camp. Une image forte qui a marqué l'été 2003. Il y a 16 ans, un épisode caniculaire avait causé la mort de 19 000 personnes dans toute la France. Le 11 août, l'Hexagone étouffe depuis plusieurs jours, les urgences sont saturées, beaucoup de personnes âgées sont déshydratées. Rapidement les décès se multiplient et les autorités sanitaires évoquent des morts naturelles. Déjà à l’époque, le président de l'association des urgentistes de France Patrick Pelloux tirait la sonnette d'alarme.

Des messages de prévention

Dans les années qui suivent, de nombreuses mesures sont prises : chaque établissement qui héberge des personnes âgées se dote d'au moins une pièce climatisée. Les personnes isolées sont recensées et visitées. Enfin, les messages de prévention sont massivement diffusés à la télévision. Malgré ces précautions, les défenseurs des personnes âgées dénoncent un manque de personnel.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne