Canicule : la crainte d'une nouvelle sécheresse dévastatrice

FRANCE 2

En France, la canicule qui s’annonce en milieu de semaine inquiète de nombreuses régions. Avec les fortes chaleurs et la sécheresse du mois de juillet, certaines rivières sont déjà presque à sec. C’est notamment le cas du Doubs, qui a disparu à certains endroits. 

Le paysage est presque marécageux. Avec la sécheresse, la rivière du Doubs se vide et il ne reste plus que quelques centimètres d’eau par endroits. Dans la région, aucune goutte de pluie n’est tombée en quinze jours. Gérard Jouille, le maire de Ville-du-Pont (Doubs), tient les comptes : "Mai, 148 mm de pluie dans le mois, en juin, 95 mm, puis en juillet, 15 mm. Dès qu’on a moins de 140-150 mm dans le mois, le Doubs disparaît en quinze jours, trois semaines."

Le spectre de l’été 2018

Les sources de la rivière diminuent à vue d’œil. "C’est inquiétant, il y a trois sources en tout, dont deux sont presque taries. La principale donne encore un peu, mais pas suffisamment", explique l’adjoint au maire de Ville-du-Pont, Jean-Marc Faivre. À quelques kilomètres de la commune, il n’y a plus aucune trace d’eau, seulement des cailloux. Des touristes suisses ont fait le détour, alertés par la situation. Le département craint de revivre un été comme celui de 2018. La rivière avait alors disparu totalement pendant plus de six mois. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne