Canicule : des métiers très exposés

France 2

Des milliers de salariés travaillent à l'extérieur, en pleine canicule, dans le secteur du déménagement ou du bâtiment.

Des allers et retours les bras chargés sous un soleil de plomb. 40°C à l'extérieur, presque 50 dans le camion. "C'est un peu plus difficile, un peu plus stressant aussi", regrette un déménageur. Pour s'épargner un peu, l'équipe a commencé dès 7 heures le matin, et s'octroie des pauses régulières. Ils finiront leur journée plus tôt que d'habitude, mais ce n'est pas le cas de tous les travailleurs soumis à la chaleur.

Les règles à respecter pour les employeurs

Les protéger, c'est la mission des inspecteurs de la région parisienne, qui contrôlent pendant une heure, un chantier du Val-de-Marne. Le minimum légal de réserve d'eau est de trois litres par homme et par jour. "Il faut savoir que c'est une obligation pour l'employeur de préserver la santé et de tenir compte du fait qu'entre 13 et 17 heures il fait particulièrement chaud", rappelle Jean-Noël Pigot, responsable d'unité de contrôle. Il faut également un endroit frais où les ouvriers peuvent s'abriter. En cas d'infraction grave, l'entreprise encourt jusqu'à 10 000 € d'amende par salarié présent sur le chantier. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne