Canicule : à Nîmes, on se prépare après l'alerte rouge

FRANCE 3

À Nîmes, dans le Gard, les habitants sont écrasés par la chaleur. La municipalité renforce sa vigilance jeudi 27 juin. 

Une ville au ralenti. À Nîmes, jeudi 27 juin, peu de gens osent s'aventurer dans les rues. Il fait 40°C et vendredi, elle pourrait être la ville la plus chaude de France. Quatre départements dont le Gard ont été placés en vigilance rouge. "On va prendre des bains, on va essayer de se mettre un peu au vert quelque part", prévoit une Nîmoise. Vigilance maximale et mesures étendues comme dans une école où des zones refuges climatisées ont été installées par la mairie, pour les adultes et les enfants. 

Points d'eau et salles climatisées

"Les déplacements sont supprimés et le préfet a supprimé aussi toutes les activités dehors et même dedans", explique Véronique Gardeur-Bancel, adjointe au maire de Nîmes. Autre mesure : les espaces publics pourront être ouverts plus longtemps pour avoir accès à des points d'eau. Dans un hôtel, pour la première fois, des salles climatisées sont également mises à disposition des personnes qui souhaitent échapper à la chaleur. Jeudi, dans le Gard, il a fait 41,9°C, un record absolu pour le mois de juin dans ce département. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne